Nécrologie de Nicolas Cottis | le jazz

Mon père, Nic Cottis, décédé à l’âge de 87 ans, était un journaliste, poète et musicien de jazz qui a vécu la majeure partie de sa vie dans le Devon, où il a enseigné et joué de la musique et documenté la scène artistique du comté.

Né à Dorchester, de Vera (née Elliott), une laitière, et d’Arthur Cottis, qui travaillait à la brasserie Eldridge Pope, Nic a fréquenté le lycée de Bournemouth. En 1951, il obtient une bourse à l’University College London pour étudier l’allemand et le français. À Londres, il rencontre Sally Aspden, étudiante à la Slade School of Art, et ils se marient lors d’une cérémonie Quaker en 1956. Grâce à la famille de Sally, il s’intéresse au mouvement Quaker.

Après son service national, Nic a poursuivi une carrière dans le journalisme, commençant en 1957 dans le Bolton Evening News, puis à Fleet Street sur le bureau londonien du Birmingham Post., pour laquelle il part en tournée électorale avec Harold Wilson en 1964 et couvre les funérailles de Winston Churchill en 1965.

En 1966, Nic, Sally et leurs trois enfants ont déménagé dans le Devon, où Nic a accepté un poste de journaliste interne pour le centre des arts créatifs de Dartington Hall.

Nic a adopté les modes de vie et de travail alternatifs de Dartington. Il a créé l’hebdomadaire interne Dartington Hall News et a lancé un guide hebdomadaire des arts et des listes du Devon, South Devon Scene. Il a également créé le mensuel Dartington Voice, une revue sérieuse couvrant les arts et les questions rurales.

Il a passé en revue des pièces au Northcott Theatre, Exeter, pour le Guardian et a formé The Ass’s Jawbone, un groupe interprétant des chansons et de la poésie en direct. Il a développé un journal de poésie, appelé le livre sans titre, et a dirigé des lectures de poésie, avec des lecteurs dont les écrivains Brian Patten et Stevie Smith.

Home était une ferme chaotique au bord de Dartmoor, où les granges de la basse-cour ont été ouvertes aux artistes, musiciens et artisans à la recherche d’un studio.

Dans les années 1970, Nic a rejoint le South Devon Jazz Workshop et un certain nombre de collaborations musicales ont suivi, notamment avec les groupes Dr Jazz et Pennies du Devon.

En 1980, lui et Sally se sont séparés et Nic a quitté son travail pour prendre un diplôme en musique au Dartington College of Arts (maintenant partie de l’Université de Falmouth). Son grand amour était pour le jazz classique et le piano stride. Il a appris le trombone, a joué un rôle central dans un certain nombre de chorales locales et a construit une carrière en jouant dans des festivals, des hôtels et des restaurants, notamment au Burgh Island Hotel. Il était également populaire en tant que professeur de piano.

Nic a cessé de se produire en 2018 et a emménagé dans une maison de retraite à Totnes, emportant avec lui deux pianos. Il a continué avec son intérêt pour le quakerisme et a lu en allemand. Son intelligence féroce est restée intacte, toujours alliée à une manière douce et inclusive.

Il laisse dans le deuil Sally, ses enfants, Martin, Ben et moi, cinq petites-filles et une arrière-petite-fille.

Related Site :
demeinert.com
goteachabroad.com
livinggreenwithbaby.com
aquaknox.net
ayudacc.org