Le duo barcelonais Depay, de Jong obtient 6/10 ; Trous étoiles avec un 9

Frenkie de Jong et Memphis Depay ont faibli lorsque les Pays-Bas se sont retirés de l’UEFA Euro 2020 avec une défaite 2-0 contre la République tchèque.

L’UEFA Euro 2020 a connu son premier véritable bouleversement lorsque la République tchèque a battu les Pays-Bas en huitièmes de finale à Budapest. Ce fut une performance extraordinaire et laborieuse, aidé par une pincée de chance et un carton rouge pour Matthijs de Ligt en seconde période.

Avant le match en tant que favoris, les Pays-Bas, ont plutôt bien commencé le match. Ils ont appliqué la pression au début, mettant l’opposition tout en créant des opportunités de but. Donyell Malen a eu raison d’eux lorsqu’il a dépassé tous les défenseurs mais n’a pas réussi à battre le gardien Tomas Vaclik, la première mi-temps s’étant terminée sans but.

La seconde mi-temps a été un peu plus difficile pour les Néerlandais, qui ont commencé à ressentir de la résistance du côté tchèque. Les choses ont empiré lorsque de Ligt a été expulsé pour avoir manipulé le ballon, permettant aux hommes de Jaroslav Silhavy de dominer le match pendant une période significative.

Cette pression s’est avérée payante lorsque Tomas Holes a marqué d’un corner, portant un coup dur aux espoirs des Pays-Bas de remporter cette égalité. Bien que le Orange remettre la pression sur la République tchèque, ils n’ont pas réussi à trouver des occasions de but.

En fin de compte, c’est Patrik Schick qui a réussi à étendre l’avance de son pays à la 80e minute, anéantissant efficacement les chances de l’opposition de faire un retour tardif. Et ici, à The Hard Tackle, nous régnerons à la fois sur les joueurs des Pays-Bas et de la République tchèque lors de ce fascinant affrontement en huitièmes de finale à Budapest.

Pays-Bas

Maarten Stekelenburg : 5/10

Une démonstration désastreuse de Maarten Stekelenburg, qui avait l’air très nerveux au moment de réclamer le ballon. Malgré son expérience, il n’a tout simplement pas fourni assez de confiance entre les bâtons, se faisant battre à deux reprises.

Stefan de Vrij : 6/10

Stefan de Vrij a plutôt bien défendu la plupart du temps. Il a également avancé avec le ballon, parfois, mais n’a pas pu supporter la pression exercée par l’opposition lors de certaines étapes de la seconde mi-temps.

Matthijs de Ligt : 6/10

Matthijs de Ligt était presque toujours le meilleur défenseur des Pays-Bas. Il a défendu avec force, apportant d’excellentes contributions défensives. Sa nuit, cependant, a été gâchée après avoir été expulsé pour avoir manipulé le ballon, ce qui a une décision difficile de la part de l’arbitre.

Daley Blind : 6/10

Daley Blind était la figure la plus expérimentée de la défense néerlandaise. Malheureusement, il n’a pas très bien organisé la ligne de fond, s’effondrant sous la pression contre les attaquants tchèques.

Denzel Dumfries : 6,5/10

C’était en grande partie un affichage décevant de Denzel Dumfries. Bien que l’ailier droit était pratiquement partout avec ses courses offensives, il n’était pas aussi utile qu’il l’était dans les phases de groupes.

Maarten de Roon : 5/10

Rappelé dans l’équipe aux dépens de Ryan Gravenberch, Maarten de Roon a connu un match difficile face aux Tchèques. Il a eu du mal à offrir suffisamment de résistance dans le rôle de milieu de terrain, en particulier face à Antonin Barak.

Frenkie de Jong : 6/10

Frenkie de Jong a fait une démonstration décevante au milieu du parc. Le Néerlandais a eu du mal à battre la solide deuxième ligne de presse de la Tchéquie dans la plupart des cas, finissant par se plaindre de chaque tacle.

Le milieu de terrain néerlandais Frenkie De Jong court avec le ballon lors du match de football de l'UEFA Nations League entre la France et les Pays-Bas au Stade de France, à Saint-Denis, au nord de Paris, le 9 septembre 2018. (Photo Anne-Christine POUJOULAT / AFP) (Crédit photo à lire ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP/Getty Images)

Le milieu de terrain néerlandais Frenkie de Jong n’était pas à son meilleur. (Photo par Anne-Christine Poujoulat/AFP/Getty Images)

Patrick van Aanholt : 6/10

Patrick van Aanholt était l’un des nombreux joueurs néerlandais qui ont eu du mal à entrer dans le match. L’arrière latéral du Palace a fait de son mieux pour offrir quelque chose à l’avenir, mais a dû faire attention à ne pas récupérer Vladimir Coufal.

Georginio Wijnaldum : 5/10

Georginio Wijnaldum n’a fourni aucune sorte de créativité ou de leadership dans le rôle de milieu de terrain avancé alors que l’équipe néerlandaise s’est effondrée autour de lui dès que de Ligt a été expulsé. Pas un bon look pour le capitaine.

Décompte de Memphis : 6,5/10

Memphis Depay a brillé dans les quinze premières minutes du match. Après cela, l’ailier récemment signé à Barcelone a eu du mal à prendre le dessus sur le défenseur tchèque tandis que ses livraisons sur coups de pied arrêtés étaient également décevantes.

Donyell Malen : 6/10

Préféré à Wout Weghorst, Donyell Malen a raté la plus grande chance du match des Pays-Bas lorsqu’il n’a pas réussi à affronter Tomas Vaclik. Bien lié au début, mais a disparu au fur et à mesure que le jeu avançait.

SUBSTITUTS

Quincy Promes : 4/10

Quincy Promes a remplacé Malen vers l’heure de jeu afin d’apporter plus de fraîcheur à l’attaque néerlandaise. A eu très peu d’impact sur la procédure, cependant.

Wout Weghorst : 6/10

Wout Weghorst a été amené à la place de de Roon à la 73e minute. A fonctionné comme un homme cible mais n’a trouvé aucune opportunité de but.

Steven Berghuis : N/A

Un remplaçant tardif de van Aanholt. N’a pas assez joué pour mériter une note.

Jurrien Timber : N/A

Un remplacement tardif pour Blind. N’a pas joué assez pour mériter une note.

République Tchèque

Tomas Vaclik : 7/10

Tomas Vaclik a eu un ou deux moments nerveux dans une performance par ailleurs compétente. Il mérite beaucoup de crédit pour avoir tenu à l’écart Malen en sortant de sa boîte à temps. Une feuille blanche méritée.

Vladimir Coufal : 7,5 / 10

Vladimir Coufal n’a pas été très efficace avec ses incursions sur les flancs qui ont été abandonnées par de mauvaises touches. Cependant, son éthique de travail et sa pression constante de l’autre côté ont rendu la vie difficile à l’opposition.

Ondrej Celustka : 8/10

Ondrej Celustka s’est à peine trompé dans le domaine défensif. Il a utilisé son expérience et son leadership pour rassembler la ligne de fond tchèque, gardant les Néerlandais silencieux tout au long du match.

Tomas Kalas : 8,5 / 10

Tomas Kalas était peut-être le meilleur défenseur de la République tchèque dans ce match. Il a fait des blocs et des tacles importants dans les premières phases avant une tête de retrait pour mettre en place Tomas Holes pour le vainqueur. Une performance inspirée de l’ex-starlette de Chelsea.

Pavel Kaderabek : 7/10

Remplaçant Jan Boril à l’arrière gauche, Pavel Kaderabek a fait une prestation vaillante à l’écart. Il n’a pas été autant impliqué dans le dernier tiers que Coufal mais a gardé Dumfries silencieux pour la plupart.

Trous de Tomas : 9/10

Tomas Holes était de loin le meilleur joueur de la République tchèque. Il faisait partie de la solide deuxième ligne de presse qui a neutralisé la menace de Wijnaldum et de Jong. Mais surtout, le milieu de terrain s’est admirablement avancé, marquant notamment le vainqueur ainsi qu’en préparant brillamment Patrik Schick pour le deuxième but.

Tomas Soucek : 8.5/10

Tomas Soucek a produit une performance monstrueuse au milieu du parc. Il était souvent imbattable au milieu de terrain, réalisant des tacles parfaits et empêchant l’opposition de dominer le match.

Lukas Masopust : 6,5/10

Lukas Masopust n’a pas été aussi efficace que certains de ses coéquipiers. Il a essayé de faire bouger les choses depuis le flanc droit, mais n’a pas eu la créativité pour le faire.

Antonin Barak : 8/10

Antonin Barak a été fortement impliqué dans la procédure, mais son produit final était pour le moins misérable. Cela a changé en seconde période, lorsque le meneur de jeu Hellas Verona s’est admirablement amélioré, devenant le créateur en chef de la Tchéquie.

Petr Sevcik : 6,5/10

Petr Sevcik a proposé le rythme de travail en République tchèque, dérivant souvent sur le terrain pour essayer de créer une séquence de construction rapide. Il n’a pas vraiment réussi, cependant.

Patrik Schick : 7,5 / 10

Il s’agissait d’un autre vaillant affichage de Patrik Schick, qui est resté une menace pour la défense néerlandaise tout au long du match. La plupart du temps, il ne s’est vu offrir aucune opportunité nette, mais quand il l’a été, l’attaquant du Bayer Leverkusen l’a saisie avec aplomb, marquant le but tardif qui a prolongé l’avance de son pays.

SUBSTITUTS

Jakub Jankto : N/A

Un remplaçant tardif de Masopust. N’a pas assez joué pour mériter une note.

Adam Hlozek : N/A

Un remplaçant tardif de Sevcik. N’a pas assez joué pour mériter une note.

Alex Kral : N/A

Un remplacement tardif pour Holes. N’a pas assez joué pour mériter une note.

Michael Krmencik : N/A

Un remplaçant tardif de Schick. N’a pas assez joué pour mériter une note.

Michal Sadilek : N/A

Un remplaçant tardif de Barak. N’a pas assez joué pour mériter une note.


Related Site :
shopuniversitymall.com
officialblackhawksproshop.com
misterexperience.com
harper-ganesvoort.com
versant-edition.com