4/10 pour Sane désemparé ; Les buteurs Schafer et Goretzka obtiennent 7,5 ou plus

Le remplaçant Leon Goretzka a eu un impact alors que l’Allemagne a scellé la qualification pour les huitièmes de finale avec un match nul avec la Hongrie.

L’Allemagne s’est qualifiée pour les huitièmes de finale de l’UEFA Euro 2020 après avoir tenu la Hongrie à 2-2 à l’Allianz Arena mercredi. Ce fut un tour de montagnes russes pour les champions de la Coupe du monde 2014, qui doivent maintenant affronter l’Angleterre en huitièmes de finale, sur l’emblématique Wembley.

Les enjeux étaient assez élevés pour l’Allemagne avant cette rencontre, sachant qu’une défaite les aurait vus éliminés de la compétition. Ils ne se sont pas aidés non plus, produisant une performance édentée contre une défense hongroise qui est restée résistante pendant la majeure partie de la procédure.

Et comme ils l’ont fait contre la France, c’était le Hongrie qui a trouvé l’ouvreur grâce à Adam Szalai à la 11e minute. L’objectif les a incités à rester les bras croisés et à contenir la pression de l’opposition. Malheureusement pour les visiteurs, une erreur de gardien de but d’un Peter Gulacsi par ailleurs fiable a permis à l’Allemagne d’égaliser les choses à la 66e minute.

Leur joie n’a cependant pas duré longtemps, le Hongrois Andras Schafer ayant rétabli le mince avantage d’un but de son pays, une minute seulement après le but de Kai Havertz. Il y avait cependant plus de drame pour les fans, car l’Allemagne a eu le dernier mot, égalisant à nouveau par le remplaçant Leon Goretzka à la 84e minute.

Le tirage au sort voit la Hongrie terminer dernière du Groupe F, l’Allemagne s’adjugeant la deuxième place, juste derrière la France, qui a été tenue à un match nul avec le Portugal dans l’autre match.

Ici, à The Hard Tackle, nous régnerons à la fois sur l’Allemagne et la Hongrie dans ces montagnes russes d’un match à l’Allianz Arena en milieu de semaine.

Allemagne

Manuel Neuer : 6/10

Manuel Neuer n’aurait pas pu faire grand-chose pour empêcher Szalai de marquer le premier but, mais il a été battu assez facilement par Schafer pour le deuxième but. Cela n’a pas été un bon tournoi pour le skipper allemand jusqu’à présent.

Matthias Ginter : 5.5/10

Matthias Ginter, lui non plus, ne s’est pas couvert de gloire, perdant le ballon qui a conduit à l’attaque hongroise au début. Il n’était pas non plus très utile à l’avenir, même s’il se campait presque parfois dans la moitié de terrain adverse.

Tapis Hummels : 6,5 / 10

Mats Hummels était un sac mélangé contre la Hongrie. Il avait parfois l’air très faible défensivement, luttant avec sa position. Il a cependant fourni de bonnes passes vers l’avant et une capacité technique dans la préparation tout en assurant la passe décisive pour le but de Havertz.

Antonio Rudiger : 6/10

Antonio Rudiger a également eu une journée de repos dans la ligne de fond à trois. Il a parfois eu du mal à suivre Roland Sallai, bien que dans la plupart des cas, l’arrière central de Chelsea n’ait pas été très troublé.

Josué Kimmich : 8/10

Joshua Kimmich était une menace majeure pour la Hongrie sur le flanc droit, en particulier avec ses centres de sondage dans la surface. Le milieu de terrain a fait preuve d’une excellente motivation et d’un esprit combatif qui ont essentiellement aidé l’Allemagne à continuer jusqu’au bout.

Ilkay Gundogan : 5/10

C’était une mauvaise journée au bureau pour Ilkay Gundogan. Le meneur de jeu de Manchester City ne pouvait tout simplement pas offrir l’étincelle dès le départ, traînant souvent en possession au milieu du parc.

Toni Kroos : 7/10

Toni Kroos aidait essentiellement l’Allemagne à maintenir le contrôle de la possession, sinon rien d’autre. Il n’était pas particulièrement bon, mais certainement pas aussi inefficace que certains de ses coéquipiers.

Robin Gosens : 5/10

En parlant d’inefficacité, Robin Gosens a traversé une période difficile, si peu de temps après avoir joué contre le Portugal. Il semblait que les cinq défenseurs hongrois étaient en mesure de neutraliser assez bien sa menace depuis une position plus large.

Kai Havertz : 6/10

C’était également un affichage légèrement décevant de Kai Havertz. L’attaquant n’a tout simplement pas offert assez d’aller de l’avant, même à la limite de la frustration parfois. Le but chanceux en seconde mi-temps ne défait pas son inefficacité dans le dernier tiers.

Leroy Sane: 4/10

Leroy Sane a été de loin le pire interprète d’Allemagne dans cet affichage embarrassant. Le langage corporel de l’ancien ailier de Man City était pour le moins misérable, tandis que l’attaquant ne pouvait pas non plus offrir de créativité à l’avenir. Un passif en L’équipe attaque.

Serge Gnabry : 6/10

Serge Gnabry avait la charge supplémentaire d’ouvrir des espaces à ses coéquipiers en raison de l’absence de Thomas Muller. L’ancien prodige d’Arsenal semblait parfois prometteur, mais n’a jamais vraiment démarré.

SUBSTITUTS

Léon Goretzka : 7,5 / 10

Leon Goretzka a remplacé Gundogan vers l’heure, offrant exactement ce dont ce jeu avait besoin. Il a offert d’excellents mouvements entre les canaux, récompensé de ses efforts par une égalisation tardive.

Thomas Muller: 6.5/10

Thomas Muller n’a pas fait grand-chose après avoir remplacé Gnabry, mais c’était agréable de voir l’attaquant de retour sur le terrain après sa peur des blessures après le match contre le Portugal.

Timo Werner : 6/10

Timo Werner n’a pas apporté grand-chose à la table après avoir remplacé Havertz au milieu de la seconde mi-temps.

Jamal Musiala : N/A

Le petit moment de génie créatif de Jamal Musiala a joué un rôle clé en aidant l’Allemagne à égaliser en retard. N’a pas joué assez pour mériter une note, mais doit certainement être promu devant Sane et Kevin Volland dans l’ordre hiérarchique.

Kevin Volland : N/A

Un remplaçant tardif de Gosens. N’a pas joué assez pour justifier une note.

Hongrie

Pierre Gulacsi : 6,5/10

Souvent une présence fiable entre les bâtons, l’erreur de Peter Gulacsi en seconde période a permis à l’Allemagne de revenir dans le match. Il était, sinon, solide comme un roc entre les bâtons.

Endre Botka : 6,5 / 10

Endre Botka a connu un autre match mouvementé, riche en contributions défensives. La faible défense de la Hongrie a joué un rôle clé en aidant le défenseur de Ferencvaros à rester résistant et à ne pas prendre beaucoup de risques.

Willi Orban : 7.5/10

Willi Orban était une fois de plus la figure de proue défensive de la Hongrie. Il a effectué une multitude de blocs et de tacles clés, empêchant les attaquants adverses de créer trop de possibilités de marquer des buts.

Attila Szalaï : 7/10

Autre jeune Hongrois qui nous a impressionnés dans ce tournoi, Attila Szalai a fait une vaillante démonstration sur le côté gauche de la ligne défensive de l’équipe. Il a fait preuve de résilience face à la menace de Sane, en particulier.

Attila Fiola : 6/10

Attila Fiola a connu un match plutôt décevant par rapport à sa prestation face à la France. Il laissait souvent trop d’espace à Kimmich sur le côté droit tout en n’offrant pas grand-chose à l’avenir.

Laszlo Kleinheisler : 6,5 / 10

Laszlo Kleinheisler n’était certainement pas aussi bon que contre la France. La star vénérée du milieu de terrain a eu des difficultés à contrôler la possession et à répartir le ballon en raison de la pression implacable de l’Allemagne.

Adam Nagy : 7/10

Adam Nagy a réalisé un excellent quart de travail au milieu du parc. Il était toujours conscient de la possibilité d’une passe en profondeur dangereuse derrière la ligne de fond, fermant les porteurs de balle à temps.

Andras Schafer : 8/10

Andras Schafer s’est fait un nom dans cet Euro, complété par une autre solide performance – cette fois contre l’Allemagne. Le jeune a fait preuve d’une détermination et d’une énergie irréelles, marquant notamment le deuxième but important.

Roland Sallaï : 5.5/10

Roland Sallai a joué un rôle clé en aidant la Hongrie à créer l’opportunité de marquer pour le premier match de Szalai à la 11e minute. A part ça, l’attaquant du SC Freiburg n’était pas très impliqué dans le match à part quelques belles liaisons.

Adam Szalaï : 6/10

La finition précise d’Adam Szalai a aidé son équipe nationale à démarrer le match sur une note positive. Son influence, cependant, a fortement échoué après le premier but, même si le vétéran a fait du bon travail en fermant les joueurs.

SUBSTITUTS

Szabolcs Schon : N/A

Un remplaçant tardif pour Sallai. N’a pas joué assez pour justifier une note.

Kevin Varga : N/A

Un remplaçant tardif de Szalai. N’a pas joué assez pour justifier une note.

Nemanja Nikolics : N/A

Un remplaçant tardif de Fiola. N’a pas joué assez pour justifier une note.

Gergo Lovrencsics : N/A

Un remplaçant tardif de Kleinheisler. N’a pas joué assez pour justifier une note.


Related Site :
shopuniversitymall.com
officialblackhawksproshop.com
misterexperience.com
harper-ganesvoort.com
versant-edition.com